Skip to main content

Linux face aux virus

Il me semblait bon de faire un petit point sur les virus et les différentes répercutions selon les systèmes en place sur les machines. Ce sera donc le sujet de cet article.

Définition du virus

Le virus informatique est un programme (automate) prévu pour se propager d’une machine à l’autre. Son principe est donc généralement de s’intégrer à d’autres logiciels (hôtes). L’ordinateur infecté peut être plus ou moins perturbé au niveau de son fonctionnement. Il se répand via les moyens d’échange de données clé USB, réseau, CD/DVD …

Pas de virus sous Linux. C’est Faux !!!

Bien que Linux soit un système très peu touché par les virus le risque est bien présent tout comme pour Windows.

Le fait que Linux soit bien moins touché s’explique de plusieurs manières. Tout d’abord il faut savoir que lorsque que vous installez un programme sous Linux celui-ci provient généralement de dépôts vérifiés et surveillés cela limite les risques.

D’autre part contrairement à Windows l’utilisateur de la machine ne dispose pas par défaut des droits dit « Administrateur ». Autrement dit l’utilisateur ne pas pas intervenir sur les fichiers système cela évite donc la destruction ou la modification du système c’est pour cela qu’il est fortement déconseillé de travailler en « root » aussi dit « super utilisateur » équivalent à « l’Administrateur » sous Windows en effet comme nous venons de le voir ce qui évite les possibilités de modifications du système c’est le fait de ne pas disposer de privilèges d’administration. Les programmes sous Linux sont également conçu de manière à fonctionner sans ces privilèges.

Un autre avantage de Linux, c’est qu’il existe de nombreuses distributions chacune différentes les unes des autres compliquant ainsi la tâche des virus ainsi un virus qui fonctionnerait sur Debian n’aurait que très peu de chances d’être également compatible avec un environnement tel qu’ OpenSUSE .

Le marché peut également expliquer cette fausse affirmation en effet développer un virus prend du temps et lorsque celui-ci est déployé il faut avoir un but précis et maximiser ses chances de le voir se propager. Aujourd’hui (mai 2016) en France Linux ne représente qu’un peu plus de 2% des parts de marchés. Ce chiffre est le même au niveau mondial environ 2% de terminaux Linux, pour 8% de Mac os et près de 90% de Windows.

Les causes de la propagations des virus

La plupart du temps l’origine des infections tire parti d’étourderies de la part des utilisateurs :

  • Faibles connaissances en administration
  • Erreurs de configuration
  • Absence de mises à jour
  • Excès de confiance

Les bonnes pratiques

  • Utiliser des logiciels à jour, la plupart des logiciels présentent des failles de sécurité et ceux quel que soit le système ainsi un logiciel non mis à jour peut être la principale faille d’une machine. Sur ce point il faut considérer Linux comme un logiciel il ne faut pas négliger les mises à jour des logiciels mais il ne faut pas oublier non plus le noyau.
  • Sous Linux, privilégiez toujours l’installation de logiciels via les dépôts officiels, il sont généralement sûrs. Rappelons que la plupart des infections se font à la suite du téléchargement d’un fichier contaminé.
  • Sous Windows, faite attention à vos sources lorsque vous téléchargez vos logiciels, les sites proposant des logiciels piratés ou des outils de piratage ou crack en tout genre sont bien souvent des « nids à virus ». Et je sais de quoi je parle, faire attention ne suffit pas toujours.

Les avantages de Linux

  • Gestion des droits rigoureuse
  • Les virus sont bien souvent isolés dans l’espace utilisateurs
  • Dégâts limités aux sessions utilisateurs infectées
  • Mises à jour régulières
  • OpenSource ce qui permet de corriger plus vite les failles
  • Pas d’exécution direct après téléchargement d’une pièce jointe mais attention aux archives ou les fichiers conservent leurs droits d’exécution après décompression

Attention quand même. Un programme malveillant exécuté avec le compte root sous Linux peut occasionner des dégâts tout aussi importants que sous Windows !

Le mot de la fin

Pour conclure, il est clair que dans le cadre d’ une utilisation normale d’un ordinateur sous Linux. Si celui-ci et ses logiciels sont à jour le risque d’être affecté par un virus est fortement limité. Le fait que les exécutables appartiennent à l’administrateur et que l’utilisateur ne puisse que les lire ou les exécuter sans jamais pouvoir les modifier apporte une grande sécurité.

Il est difficile, voir impossible, pour un virus, de se propager en infectant des exécutables.

Notons donc que même s’il est faux que les virus n’existe pas sous Linux ils restent extrêmement rare.

Utilisateur Windows? Je vous ai fait peur? allez donc jeter un œil ici :

https://www.memorandum.ovh/de-windows-a-linux/

N’hésitez pas à partager cet article.

 

Une réponse à “Linux face aux virus

  1. Il y a autre chose: le niveau informatique est jusqu’à présent bien plus élevé chez les utilisateurs Linux. Pour ma part, je reste un peu parano et j’utilise quelque fois BitDefender par acquis de conscience mais c’est quasiment inutile puisque ces antivirus ne cherchent probablement que des virus Windows… En 10 ans (env) de Linux, je n’ai jamais débusqué le moindre virus ou malware alors que sous Windows (XP), c’était plusieurs fois par an! De plus, ce sont surtout les serveurs Linux qui sont visés mais quasiment pas les postes de particuliers (j’en n’ai jamais entendu parler). Mais tout comme sous Windows ou Mac, si l’utilisateur est un gros bourrin qui clique plus vite que son ombre et surtout télécharge n’importe quoi, tôt ou tard, il se ramassera une m… D’autant plus que si effectivement on ne peut pas installer un logiciel comme simple utilisateur (et donc sans être root), il n’en est pas de même pour certains scripts et programmes Java qui peuvent être lancés sans mot de passe et sans changer les permissions. Et un script, c’est aussi un programme… Dans un autre sens, un excès de confiance des utilisateurs Linux pourrait être néfaste au bout du compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *